Bla Bla Bla Mister Freeman

Premier billet construit, premier sujet abordé : Half-Life
Après un laps de temps entre mon premier article et celui-là, je décide ENFIN de faire de faire mon premier article sur un jeu que l’on pourrait qualifier de culte.
Mais d’abord, rappelons ce qu’est Half-Life Premier du nom, sans qui, de par sa forte présence dans le monde vidéoludique, n’aurait permis la venu du second opus (et de ses épisodes, mais ce n’est pas le sujet de cet article).

Alors Half-Life, c’est quoi ?
C’est un FPS (a comprendre un jeu où l’on tire sur des méchants, ici, des aliens et des militaires en l’occurrence) développé par Valve et publié en 1998, société encore jeune a l’époque. Le scénario, qui mêle complot du gouvernement et expérience scientifique aux conséquences imprévues, est fortement inspiré de la nouvelle Brume de Stephen King. Le nom du jeu fait aussi référence au terme demi-vie dans le nucléaire.
Cette mise en contexte terminée, parlons un peu du gameplay (classique pour un FPS) puisqu’il se découpe en 2 grands axes : le zigouillage d’ennemi et la résolution d’énigme (et ouais, on est pas scientifique pour savoir manier le pied-de-biche). Le zigouillage reste classique avec les ennemis humain (voir mieux qu’un certain jeu de Bo*** Ko****) mais ensuite vient les aliens, qui eux, sont vraiment pas tendre depuis qu’on les a forcé de sortir de leur jolie petite maison organique et malodorante pour les invités sur terre.
Donc coté envahisseur, on aura droit aux vortigaunt, choses vertes a trois bras (un en plus sur le bas du torse … Wait ! WHAT ?!), aux headcrabs : des conneries minuscules qui peuvent s’accoupler avec un crane humain pour transformer le primate en zombie, et … je vais m’arrêter là, ce serai trop long pour en faire une liste exhaustive …

Image and video hosting by TinyPicParce que Gordon Freeman, il utilise une seule arme qui peut PWNED tout les ennemis : LE FUCKIN’ PIED-DE-BICHE

Et j’en arrive au protagoniste de l’histoire : Gordon Freeman.
Scientifique diplômé du MIT, préparé pour les situations dangereuses avec sa combinaison H.E.V. (pour Hostil Environment V … je sais plus, ‘fin, c’est une combinaison de protection en milieu hostile) au moment d’une expériences aux conséquences imprévues (qui, entre-autre, transformera le centre de Black Mesa en giga fête où faune xénienne et militaire pas beau se foute sur la gueule, et la notre aussi).
Sans oublier la première arme du jeu et symbole de Gordon Freeman : la crowbar (ou barre a mine), qui est quasiment indestructible, même si on se la fait piquer a un moment du jeu… Ensuite vient un arsenal plus ou moins classique (dans le moins, ya un canon a énergie gaussienne et des armes aliens qui envoient pleins de petites bébêtes :P).
Sinon, concernant le parcours de Gordon, il passera par des égouts, des bâtiments administratif, un laboratoire (où l’on apprendra que les xenniens sont a l’étude depuis un petit moment déjà), un barrage, une station de lancement de fusée (élément important du jeu qui explique le scénario du second opus !), et etc … tout ça pour arriver sur Xen, la planète des petits hommes pas tous verts et aller combattre leur chef : Nihilanth.

Après ce combat un peu chaotique (je suis une quiche en FPS solo, mais ça m’empêche pas de jouer en difficile), Gordon ressort victorieux et un choix lui est posé par le mystérieux homme a la mallette (le fameux G-man) : être son employé (et accessoirement faire un gros dodo de 10 ans) où aller se battre contre le reste de la plèbe de Xen …
Ensuite, si ya eu un Half-Life², on peux déduire facilement le choix fait par l’homme libre.

Sujet a approfondir dans un prochain billet …

Publié dans Jouissance vidéoludique | 1 commentaire

Hello world!

HELLO WORLD !

Ici Oni-Linx qui vous parle en direct et qui vous annonce que son « blogue » est ouvert !

Il vous souhaite de bien vous amusez en lisant ces lignes rigolotes (mais pas trop quand même) et vous souhaite une agréable journée et qu’il espère vous revoir plus tard sur le blog.

P.S. : Il vous dit aussi que le design est totalement pas définitif, donc lorsqu’il aura bougé son petit train arrière, il vousen fera un plus joli.

P.S.2 : Il vous signale que dans son prochain post, il arrêtera de parler a la troisième personne !

Publié dans 3 autres jours ... dans le noir | Poster un commentaire